07 mars 2007

Cafe pho bien

can_gio_pho_bien_72

C'était un jour à Can gio, dans un petit village de pêcheur. J'étais venu en moto avec des amies, Hien, Vy et Thu, en virée pour le week end.
Pendant qu'elles discutaient entre elles, je m'étais mis à dessiner le café près de la plage (un bel endroit où je me rappelle avoir bu plus que de raison avec les trois filles). Le propriétaire s'est approché et m'a prié de lui offrir le dessin. Il m'a promis de l'accrocher au mur si je le lui donnais. Sa proposition flattait un peu mon égo. J'ai hésité un moment et puis je me suis laissé convaincre. Je me suis dit qu'à défaut de m'apporter la gloire et la consécration, ça me ferait peut être au moins plaisir de savoir que des gens pourraient l'admirer de temps à autres.
Seulement, quand je suis revenu deux mois plus tard, il n'avait pas tenu parole et le dessin devait traîner quelque part, oublié  dans un coin avec ses belles promesses.
Il se trouve qu'aujourd'hui le café n'existe plus, il a été rasé. Mon original a disparu et le seul vestige qu'il en reste, c'est une photocopie. Avant d'abandonner mon dessin, j'avais quand même pensé à en faire une reproduction.

Posté par pages sauvages à 00:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Cafe pho bien

Nouveau commentaire